AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Dimitri Kotov, ce brave filou [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Où est la vraie vie?

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Pseudo sur le net : Kazual


MessageSujet: Dimitri Kotov, ce brave filou [Terminé] Dim 20 Nov - 21:10



Dimitri Kotov

27 ans ∞ Russe ∞ groupe ∞ Anastasia ∞ Dimitri ∞ Fils errant ∞




Mon caractère
Mon caractère... Haha, c'est quoi cette question. Je suis quelqu'un... De... Plutôt sûr de moi. J'ai tendance à faire un peu trop mes yeux doux quand ma victime est une femme seule. On me montre souvent comme un manipulateur mais je dirais plutôt que je suis un grand charmeur et un grand faux romantique. Je charme beaucoup mais sans jamais vraiment penser ce que je dis. Il m'arrive, quoi que, de réellement penser ce que je dis, mais ça reste... Rare. Mais le soucis est que le peu de temps ou je suis sincère, mon casier judiciaire ne m'aide pas, encore moins ma réputation d'escroc et d'homme malhonnête. Ce mot ne me plait pas. Il est péjoratif, et me donne un caractère méchant, caractère qui ne me correspond pas. Au contraire. Je suis un garçon assez sympathique, sans jouer de rôle. Je suis quelqu'un de souriant, capable d'avoir quelques amis sans les pigeonner. Promis. Ils se comptent sur les doigts d'une seule main, mais ils existent. Je crois.

On dit aussi que je suis un râleur. J'aimerais dire que c'est faux mais... ça ne l'est pas. On me dit également que je peux être de temps en temps hautain, mauvaise langue et tête à claque, boudeur même. Et mon côté terre-à-terre m'oblige à dire que c'est vrai. Mais je trouve quand même que je suis très agréable... Et pas qu'à regarder.

Mon regard clair et brillant donne souvent l'occasion à certains de me comparer à un renard. Ou c'est peut-être parce que je suis rusé. Et buté comme un chien qui veut son os. J'ai cette manie à vouloir ce que je ne peux avoir. Et aussitôt, un plan est mis en place dans ma tête. C'est automatique. J'appelle ça un cerveau bien rempli et malin, mon père appelait ça un cherche-embrouilles. Et il n'avait pas tort, parce que j'ai arrêté de compter le nombre de fois ou je me suis fait attraper. Et même si le juge en a certainement marre de moi, il m'a avoué apprécier le fait que je prenne mes responsabilités et que j'avoue. Ça lui fait gagner du temps à force et ça lui permet de prendre une pause en attendant le prochain abruti qui se sera fait attraper.

Une autre différence de point de vue, certainement ma préférée : mon courage. Oui, foncer dans le danger tête baissée, j'appelle ça du courage. Ou en tout cas, ne pas laisser un innocent dans une sale galère, c'est normal pour moi. Mon père dit que c'est de la bêtise pure et dure, que c'est de l'inconscience. C'est sûr que quand on est rondouillard, on arrive difficilement à être rapide et à aimer prendre des risques pour des inconnus, mais bon. On peut dire que je suis un escroc au grand coeur ! (Et bavard aussi.)



J'ai vu...Une Anastasia comblée. Souriante. Comme toujours. Mais un sourire qui allait avec sa tenue : propre, sans trous. J'étais à ses côtés. Flambant avec des vêtements tout aussi parfaits. Une barbe coupée de près, une chevelure coiffée soigneusement. Nous étions heureux. J'étais à sa hauteur. Elle était dans son élément.

Anya mérite tellement mieux que la vie que j'ai à lui offrir, sans argent. Elle m'a toujours rassurée à ce sujet-là, elle s'en fichait. Sa famille l'aidait. Mais l'image de la Anya que j'ai vu dans sa robe d'héritière avec sa couronne n'a jamais pu me quitter. Elle était dans son milieu, dans son univers. Et je l'en ai tiré. Je suis heureux pourtant. Je sais que je suis l'homme le plus chanceux au monde, rien qu'en l'ayant à mes côtés. Mais même si elle a plongé dans mon univers, à mon niveau, je ne me suis jamais senti à sa hauteur. ∞



Mon conte

Mon conte à moi. D'ou je viens. Et bien, j'étais fils de domestique au grand palais de la famille royale. On me disait que j'avais de la chance d'être dans les petits papiers de la famille royale. Non, je faisais juste parti d'une liste d'employés, exploité par mes parents qui me donnaient déjà des choses à faire au palais. Mais je passais plutôt mon temps à m'y balader, découvrant chacun des passages secrets qui y existaient. Et je crois que c'est ma nature de fouine qui m'a permis de rencontrer Ania.

Un grand bal était ouvert pour la famille Romanov. Je voyais mon père et ma mère courir à gauche et à droite pour servir chacune des hautes personnes. Moi, je trainais plus du côté de la salle de bal, désireux de voir la famille et leurs milles et uns bijoux. Par simple envie. Par curiosité. Mais on m'a bien vite remis aux cuisines. C'était "ma place". Et même si on m'y ramena, je m'enfuyais aussitôt pour retourner à mon approche.

Mais alors que je traversais une pièce, ce fut soudainement... Un désastre. Une vague humaine fuyant je ne sais quoi, à cette époque. C'était alors le début de la révolution, avec une foule de gens apeurés par Raspoutine. Alors que je comptais fuir, mon regard croisa celui de l'impératrice et de sa plus jeune fille. Alors qu'elles fuyaient avec le reste de la foule, j'en attrapa une par le bras, leur montrant la sortie des domestiques. A peine la porte se referma-t-elle que des soldats débarquèrent dans la pièce. J'ai dû faire mon rigolo, car je me pris un coup de fusil dans la tête, m'évanouissant.

Je me suis réveillé de longues heures plus tard avec un immonde mal de crâne. Seul. Dans le palais. Sans plus personne. Le palais abandonné de Saint Petersbourg, rien que pour moi. Je survécus, je grandis. Seul. C'est durant la fin de mon adolescence que je rencontrais Vladimir. Malgré la différence d'âge, nous sommes devenus... Très proches. Il était marrant. Et la solitude m'avait beaucoup touché durant ces quelques années. Vlad s'installa avec moi au palais et devint un véritable parent pour moi.

C'est même lui qui me mena sur le chemin de l'escroquerie. Des faux visas. De faux certificats. Tout était si facile pour lui de gagner de l'argent, mais il fallait se cacher, et c'était certainement la partie la plus complexe étant donné que dans ce métier, il vaut mieux être connu. Mais j'appris, petit à petit. Il m'apprit tout de A à Z. Et c'est de longues années après notre rencontre que j'atteignis son niveau. C'était alors que mon regard s'était attardé sur un tableau de la défunte famille Romanov que mon cerveau eut un éclair de génie : L'ancienne impératrice recherchait sa petite fille Anastasia. On n'avait jamais retrouvé son corps. Information intéressante quand on savait qu'elle offrirait une récompense à la personne qui l'aiderait à retrouver sa chère petite fille. Après en avoir parlé à Vlad, nous commencions les recherches... de sosie. Si cette chère héritière était encore en vie, combien de pourcentage de chances avions-nous de la retrouver ? Aucune. Nous étions terre à terre. Nous préférions trouver une fausse Anastasia et partir aussitôt avec la récompense. Le plan semblait excellent... Mais en fait, il était tout comme le jeu d'acteur de ses femmes à la recherche d'argent : Médiocre.

Durant de longs mois, nous avons fait passer des auditions dans l'ancien palais, mais rien n'y faisait. J'étais prêt à abandonner cette idée. Peut-être laisser cette vieille femme faire son deuil. Ou être trompé par un autre escroc avec une fausse Anastasia. Mais c'est là que le ciel nous envoya une jeune fille. Anya. Une petite orpheline. A la recherche de sa famille, comme c'était touchant. Je l'avais vu dans l'enceinte du palais. Elle s'est mise à fuir en me voyant. Je ne sais pas pourquoi, je l'ai rattrapé. Elle s'arrêta à ma demande, devant le portrait de la famille Romanov et là... J'ai cru halluciner. Ses grands yeux, identiques à ceux de la jeune Anastasia immortalisée. Vlad arriva et fut tout aussi surpris que moi. La conversation engagée, il semblait qu'elle me cherchait. Moi. Pour un visa. C'était trop beau. Et après un peu de manipulation... Je venais de trouver ma candidate parfaite pour jouer le rôle d'Anastasia.

Dans quelle galère m'étais-je embarqué bon sang ? Cette fille était d'un caractériel. La route ne fut pas tendre avec nous. La malchance semblait nous poursuivre. Et c'est durant de drôles d'épreuves qui nous tombèrent sur le coin de la figure, que je m'aperçus... Que cette petite Anya était une fille plutôt douée. Et au fur et à mesure que les jours passaient... Je m'attachais à Anya. Ce regard qui m'avait hypnotisé quand je la vis pour la première fois. Ce caractère. Je commençais à craquer sur elle, et Vladimir en profitait bien pour se moquer de moi.

Quand enfin, notre voyage se termina, enfin arrivés à Paris, nous la présentions enfin à Sophie, de la famille Romanov. Une drôle de jeune femme entichée par Vlad... Qui l'était tout autant. Ce fut elle qui devait vérifier l'identité d'Anya. Je ne m'inquiétais pas : on l'avait briefé tout au long du chemin sur sa soit-disante enfance. Mais ce fut certainement quand je l'entendis raconter sa fuite du palais que... Je m'aperçus que nous détenions la véritable altesse. Je prévins Vlad, qui était tout autant surpris que moi, par la chance que nous avions eu lors de notre rencontre. J'étais heureux pour elle. Si au début, ce n'était qu'une orpheline que j'utilisais juste pour la récompense... Je compris bientôt que son bonheur faisait le mien. Mais ma réputation semblait connue, ayant traversé les frontières et ce fut l'ancienne impératrice qui découvrit la pseudo mascarade. Anya me repoussa. Tout mon monde s'effondra. Elle me détestait. J'avais beau lui avoir avoué toute la vérité, elle ne me croyait pas. Elle ne me croyait plus.

Mais pas question d'abandonner. Je l'avais vu heureuse de retrouver sa famille. Je l'avais vu heureuse d'être entourée, d'être aimée. Je ne voulais pas qu'elle redevienne cette petite Anya. Elle était la grande Anastasia. Avec un peu de force, je réussis à me retrouver dans la même pièce que sa grand-mère. J'usais alors de ma dernière arme : une petite boite, que j'avais retrouvé, lorsque je m'étais retrouvé seul au palais. Je savais qu'elle représentait quelque chose pour la famille Romanov. Et je lui laissais, avant de partir. La récompense me fut proposée mais je l'avais refusé. Tout ce qui m'importait était le bonheur d'Anya.

Alors que je fuyais le bal après avoir croisé Anastasia dans l'une des plus splendides robes... Je me repris. Je ne sais pas pourquoi. Je n'arrivais pas à partir, à l'abandonner. Je l'aimais. Et peut-être était-ce un pressentiment, car quand je la retrouvais, ce fut aux prises de Raspoutine. Je voulus jouer le preux chevalier mais... Un pégase m'arrêta dans ma lancée. Encore une fois, je m'évanouis. Et je fus réveillé par les pleurs d'Anya. Alors que je me remettais de ma chute, celle-ci m'affubla d'une bonne gifle... Soit disant non voulue. Mais certainement terriblement méritée. Au fond, je m'en fichais. Elle pouvait bien m'en donner tous les jours, du moment que je le méritais, du moment que je l'avais auprès de moi pour toujours. Et c'est ce qui se passa. Elle abandonna la couronne. Son héritage. Et on partit le soir même, ensemble, sur un bateau, vers l'inconnu.

J'étais certainement le plus heureux des hommes. Les mois se passaient et tout allait bien. J'avais la femme le plus merveilleuse dans mes bras, faisant tout pour satisfaire ses moins désirs, pour lui tirer un maximum de sourire. Je faisais tout pour avoir la sensation de la mériter. Mais je n'y arrivais pas. Elle méritait tellement plus, tellement mieux. Et ce fut ce que je demandais au Pitch.



Ma vie à Legend
Ici, j'ai 27ans, et je suis un escroc. Je n'ai jamais eu beaucoup de chances dans ma vie, même si je sais qu'il y en a qui sont beaucoup plus à plaindre que moi.

Déjà, j'ai un père, et c'est déjà cool. Un vieux ronchon, qui a autrefois travaillé à la maison de l'ancien maire Nicolas. Il était cuisinier là-bas. Et moi domestique. Enfin, en pleine formation. Je devais avoir 10ans, quelque chose du genre. Pourquoi je parle au passé ? Parce qu'un beau jour... Il y eut un incendie. Mon père était parti faire les courses, heureusement. Mais quand il revint, il retrouva la maison en feu. Enfumé. En bon père qu'il est, il se précipita dans la maison et me trouva dans la pièce des domestiques, près de la porte de service, asphyxié par la fumée. Amené à l'hopital, on me demanda pourquoi je n'avais pas fui. Et pourtant, ce fut ce que j'avais fait. J'avais tenté de fuir. J'avais même réussi à faire échapper la fille du maire ainsi que la grand-mère. Mais alors que je les suivais de près, une poutre me tomba sur la tête, alors que je n'étais qu'à quelques mètres de la sortie. Le Maire Nicolas, lui, n'eut pas la même chance que nous trois, tout comme le reste de sa famille.

Pourquoi je raconte ça ? Parce que cet épisode m'a marqué. Le regard de la fille de Nicolas. Je ne m'étais jamais approché d'elle. Je ne le voulais pas. Mais en quelques secondes, durant ces maigres secondes ou je l'aidais à s'enfuir... Je fus hypnotisé par son regard. Un regard que j'avais déjà vu quelque part. Et pourtant, j'étais sûr de n'avoir jamais croisé cette Anastasia.

Les années ont passé et mon père a souvent du du mal à trouver un nouveau travail. Pointé du doigt comme le cuisinier qui aurait oublié d'éteindre l'un de ses feux dans la cuisine, il se voit souvent mis à la porte après l'entretien. Déjà que cuisinier n'est pas le métier le mieux payé au monde... Il a fallut descendre dans l'échelle des métiers. Personnellement, je crois que j'en ai eu marre de rechercher du boulot. J'étais tout autant pointé du doigt, malgré le fait que je nous défende. Malgré le fait d'avoir dit aux policiers avoir vu un homme étrange rôder autour de la maison du maire.

C'est donc assez tôt que j'ai commencé à escroquer, voler, jouer la comédie. Je suis plutôt bon à ça. eut-être pas forcément pour la couverture, parce que je me suis fait attraper plusieurs fois. Le juge de la ville me connait à force. Et j'avoue de plus en plus rapidement mes "crimes".

Dans cette vie, y a un truc dont je me suis aperçu... Les filles adorent les mauvais garçons, les pseudos criminels. J'ai presque un fan-club ici. J'avoue en avoir profité. Il y a de jolies filles dans le coin. Mais je n'arrive pas à m'attacher à une seule d'entre elle. Même quand j'essaye d'être sérieux dans mes relations. Mais à chaque fois que les sentiments d'une donzelle sont dévoilés... Je n'arrive pas à les partager. Quand je les regarde dans les yeux, un autre regard apparait. Un regard qui hante mes jours comme mes nuits. J'ai l'impression de croiser ce regard dans cette ville. Je le retrouve ensuite dans mes rêves. Mon pauvre père se moque de moi, mais je m'en fou. Ce regard m'obsède et je suis prêt à tout pour le retrouver.


Hors RP
Bonjour, moi c'est Patate, j'ai 22 ans. J'aime rper, lire, dessiner, faire du rollers, jouer aux sims, fangirliser, les animaux, en revanche je hais les choux de bruxelles (rien ne me vient haha). J'ai trouvé ce forum grâce à Anastasia sur FB qui m'a attiré avec Hugh Dancy haha, et je le trouve vraiment bien **. Je serais ravie d'être ajouté(e) au groupe facebook du fo. J'ai lu le règlement, promis. Ce personnage est un PV, crée par Anastasia. Et voici mon dernier mot: J'espère tenir sur le forum. J'ai souvent du mal à m'agripper...



Lilie



Dernière édition par Dimitri Kotov le Ven 2 Déc - 23:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le froid est pour moi...

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://fashion-generation.forumactif.org/

Age du personnage : 24
Pseudo sur le net : Ster'


MessageSujet: Re: Dimitri Kotov, ce brave filou [Terminé] Dim 20 Nov - 21:14

Bienvenue sur le forum !

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Je voudrais déjà être roi

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://awishyourheartmakes.forumactif.com

Pseudo sur le net : maimihina


MessageSujet: Re: Dimitri Kotov, ce brave filou [Terminé] Dim 20 Nov - 21:39

Love

_________________
addicted to you
baby can't you see i'm calling
a  guy like you should wear a warning
it's dangerous i'm falling
you're toxic
Revenir en haut Aller en bas
Le froid est pour moi...

avatar

Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Dimitri Kotov, ce brave filou [Terminé] Lun 21 Nov - 8:33

Bienvenue ici

Et en plus il est beau gosse !! Viens plutôt du coté obscur y'a des cookies !!

_________________

     

       
I want to be a great pirate.
I want revenge and i want the world....In fact, i want everything for myself ! And cocaine will reign over the world  ♚ © 2015 Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Le froid est pour moi...

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://sunlight.blablastar.com/

Age du personnage : 21
Pseudo sur le net : Ificouldfly


MessageSujet: Re: Dimitri Kotov, ce brave filou [Terminé] Lun 21 Nov - 19:27

Bienvenu à toi ! Smile

_________________
Alice M. Wonderwall
"Le meilleur moyen de réaliser l'impossible est de croire que c'est possible" code by summer's desire
Revenir en haut Aller en bas
Où est la vraie vie?

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Pseudo sur le net : Kazual


MessageSujet: Re: Dimitri Kotov, ce brave filou [Terminé] Ven 2 Déc - 23:32

Coucou les louloups et merci pour vos messages ! :D

James : mon Dimitri ne rechercheque les douces prunelles d'Anya, pas des cookies! 8D Et puis, ceux de son papounet sont meilleurs ! *sort*

Anastasia : j'ai fini très chère ! ♫
Revenir en haut Aller en bas
Je voudrais déjà être roi

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://awishyourheartmakes.forumactif.com

Pseudo sur le net : maimihina


MessageSujet: Re: Dimitri Kotov, ce brave filou [Terminé] Ven 2 Déc - 23:49



Bienvenue à bord

La vie commence pour toi et moi




JE MEUUUUUUUUUUUUUUUURS Love Love J'aime trop ta fiche, aaah! Voui Voui Ton style, comment tu décris Dimitri, itout, c'est trop beau! Love Yay Je ne peux que survalider cette fiche! Bienvenue parmi nous! Cute C'est donc officiel, tu es membre du forum! Il te sera utile de faire la demande de commerces, ou même d'habitations auprès du staff. Tu pourras aussi tenir ta liste de RP, et ta fiche de liens, remplir ton profil, et bien d'autres encore. Amuse-toi bien chez nous!
Lilie

_________________
addicted to you
baby can't you see i'm calling
a  guy like you should wear a warning
it's dangerous i'm falling
you're toxic
Revenir en haut Aller en bas
Où est la vraie vie?

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Pseudo sur le net : Kazual


MessageSujet: Re: Dimitri Kotov, ce brave filou [Terminé] Ven 2 Déc - 23:55

Ouais nan, meurs pas trop, il fera comment le Dimitri apres ?! xD Contente que ma fiche te plaise ! Merci beaucoup pour tout, je devrais etre moins longue pour rp haha ! D'ailleurs faudra qu'on voit tout ça ensemble ! :3

_________________

And I still disappoint you

L'impression de te décevoir constamment ne m'a jamais quitté : à part souffrir un peu plus de ton absence, je ne vois aucune différence. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Dimitri Kotov, ce brave filou [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas
Dimitri Kotov, ce brave filou [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [présentation] X DarK FiloU X
» Brave Blade - 8ing & Raizing
» En combien de temp l'avez vous terminé ?
» Mary et filou se marie pour le meilleur
» Période d'essai terminée : Gray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A wish your heart makes :: Personnage :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: