AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

« stuck with you above the clouds » PETE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le froid est pour moi...

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Pseudo sur le net : floradaigh


MessageSujet: Re: « stuck with you above the clouds » PETE Sam 10 Déc - 20:57


stuck with you above the clouds
Ce garçon était tellement étrange. James avait envie de se poser plus confortablement pour l'observer sous toutes les coutures. L'impression persistante d'avoir un personnage haut en couleur sous les yeux. Presque un enfant, à vrai dire. L'énergie lumineuse qui brillait dans ses yeux, comme une supernova, cette moue juvénile quand quelque chose ne lui plaisait que très peu. Cette manière de lever les yeux au ciel à une parole liée à quelque chose de plus adulte, comme cette habitude de boire à l'ivresse pour certains. Il semblait au voyageur que le steward était de ceux qui préfèrent passer toutes leurs soirées au chaud devant un film avec un chocolat chaud. Pas que ce soit dérangeant, il acceptait les habitudes de tout un chacun. Mais il y avait tellement de choses à voir au dehors, tellement de gens à rencontrer, d'aventures à découvrir, à expérimenter. Il avait vécu tant d'histoires, de péripéties lors de ses voyages autour du monde. Parcouru des vallées, traversé des forêts aux tonalités chatoyantes, des rivières cristallines, gravi des montagnes pour atteindre des temples dissimulés. Des endroits silencieux, où ne règne que la nature, où vivent des peuples qui se débrouillent en communion avec leur environnement. Il avait partagé des moments uniques, qui resteront gravés dans sa mémoire, des instants hors du temps, cristallisés à jamais. 

Ce fut avec amusement que James observa le roux changer d'expression devant ses propres mimiques. Il se sentait en danger, cela se voyait à la lueur, la petite flamme dans ses yeux. Et c'était exactement ce qu'il cherchait chez l'autre. Le voir réagir de façon intéressante. Et puis l'impact. Quelques secondes et ses joues furent colorées de rouge, le brun était certain de pouvoir cuire des oeufs dessus. Il retint un rire, laissant simplement un éclat malicieux apparaître sur son visage. « Alors ? » reprit-il, un sourire goguenard sur les lèvres. Les yeux bleus étaient dardés sur le visage constellé de tâches de son, observant le garçon batailler avec lui-même. Plissant les paupières quand celui-ci passa son pouce sur sa bouche, le figeant quelques instants. Il semblait...complètement perdu. Presque déstabilisé d'une telle question. Comme si...Jim secoua la tête, se disant que c'était seulement une erreur d'interprétation. D'autant plus que son vis-à-vis défit sa cravate, la laissant glisser sur le sol, ouvrant d'autant plus l'espace qui dévoilait le creux de sa gorge et ses clavicules d'une pâleur incroyable. Le baroudeur n'était pas bronzé de base mais sa peau avait pris l'habitude d'un léger tan du à ses escales dans différentes régions de la planète. Déglutissant face à cette nouvelle image que le steward laissait entrevoir, James se fit la réflexion qu'il était bien moins en position de force lorsqu'il était cloîtré quelque part. Il n'y avait que Pete à regarder et la vision ne lui déplaisait pas autant que ce qu'il y pensait. Il n'était pas pourtant quelqu'un de très libertin, aimant papillonner mais pas forcément très friand de ce genre d'activités. Il savait accepter quand quelqu'un lui plaisait physiquement mais cela n'induisait pas pour autant de telles choses.

La réaction du roux le fit cependant lâcher un léger rire. Typiquement associée à son caractère. Comme un enfant qui nie une vérité certaine, par pure fierté ou par malaise. Il était si simple de le gêner, c'en était affriolant. Mais sa mimique se volatilisa quand il remarqua le changement d'attitude de son compagnon d'infortune. Celui-ci se renfermait comme une huître, se recroquevillant autant que possible sur lui-même, regardant ailleurs avec une moue boudeuse, presque irritée. C'était beaucoup moins drôle s'il réagissait comme ça. James s'avança de nouveau, le plus possible étant donné que leurs jambes entremêlées entravaient pas mal son champ d'action. Il attrapa délicatement le menton imberbe et pâle, forçant le rouquin à le regarder dans les yeux, gardant tout de même une certaine distance entre eux. Ne souhaitant pas le gêner d'avantage. « Hey, je voulais pas t'offenser en disant ça. » Soupirant brièvement, il reprit la parole. « Continuons à jouer, je serai sage. Plus ou moins. Promis. » termina-t-il avec un pauvre sourire. Le temps passait plus vite et il devait avouer qu'il appréciait tout de même le steward, malgré son caractère tout droit sorti d'un conte de fées.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Le froid est pour moi...

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Pseudo sur le net : Mao


MessageSujet: Re: « stuck with you above the clouds » PETE Dim 11 Déc - 13:36

Stuck with you above the clouds
Pete & James
Le léger rire du brun ne renforça que d'avantage son sentiment de honte. Allons-y, moquons-nous ouvertement de sa réaction ridicule. Peut-être pourrions-nous faire une annonce micro pour inviter l'ensemble des passagers à se joindre à l'hilarité du moment ? La mine de Pete se renfrogna d'avantage et il se croqua l'intérieur de la joue pour s'empêcher de se mettre en rogne. Quel imbécile. Il pouvait mourir d'ennui ou de noyade dans la cuvette des toilettes, ça n'était plus son problème. Confronté à ce genre de réactions, lui rappelait une réalité à laquelle il avait du mal à se faire : il n'était pas compatible avec les habitants de ce monde. Ou du moins la plupart d'entre eux. Il était évident que si Poncie et lui étaient devenus amis, c'était en partie du à leur origine si particulière. Leur décalage avec le monde dans lequel ils avaient débarqué les rapprochait. La seule habitante adulte originaire de Legend à laquelle il s'était attaché était Sarah. La gérante de l'auberge semblait avoir une affection toute particulière pour le caractère innocent du rouquin. Elle était en quelque sorte l'exception. Chaque fois qu'il était confronté à l'un ou l'une d'entre eux, il finissait par en arriver à la même conclusion. Ils le trouvaient étrange, excentrique, décalé, mais pas forcément dans le bon sens du terme. Il les faisaient rire, alors ils l'invitaient. Mais ça n'allait pas plus loin. C'était soit ça, soit ils attendaient de lui quelque chose qu'il ne pouvait leur offrir. Il avait souvent été face à des femmes qui semblaient avoir vu dans sa naïveté et sa douce folie les signaux de quelque chose qu'il n'était tout simplement pas prêt à vouloir comprendre. La plupart des gens de son âge connaissaient déjà tellement de choses qu'il ignorait. Il n'était visiblement pas « normal » pour un jeune homme de 21 ans de réagir de la sorte lorsqu'on évoquait un simple « baiser ». Mais il n'était pas « normal ». Et il ne souhaitait pas particulièrement l'être. Mais les garçons perdus lui manquaient. Il n'avait pas l'habitude d'être seul aussi souvent, et avait toujours cet instinct viscéral de vouloir se faire un ami de chaque nouvelle personne rencontrée. De toujours vouloir voir le bon côté des personnes qu'il avait face à lui.
Il sentit les jambes contre les siennes gigoter et haussa un sourcil tandis qu'il inspecta du coin de l'oeil ce que James mijotait. Il le vit s'avancer vers lui, très (trop) près. Il détourna vivement le regard et scruta à nouveau la tâche brunâtre sur le mur. Il sentit des doigts frôler son menton et c'était reparti pour un tour. Les joues brûlantes, les oreilles qui bourdonnent et le cœur qui bat dans chaque partie de son corps. C'était lassant. Se sentait-il obligé de lui infliger un autre moment d'embarras ? Ca n'avait pas suffit ? Il ne put faire autrement, il était contraint de relever la tête vers lui et de croiser son regard. Contrairement à ce qu'il pensait, il n'y vit ni malveillance ni moquerie. Il aurait voulu que son corps ne trahisse pas si facilement ce qu'il ressentait. Il essaya, malgré le rouge flagrant de ses joues de se donner une contenance et le regarda droit dans les yeux d'un air qu'il voulait fier et déterminé.  « Hey, je voulais pas t'offenser en disant ça. » Les sourcils froncés, ses yeux passaient d'un œil à l'autre, tentant de percer à jour ce qu'il se tramait dans la tête du voyageur. Comme pour essayer de savoir s'il était sincère ou non. Il ne put faire autrement que conclure qu'il l'était.  « Continuons à jouer, je serai sage. Plus ou moins. Promis. » Son expression changea du tout au tout et il répondit au sourire qu'il lui adressait. Pete n'était pas rancunier, tout du moins, pas avec tout le monde. Quelques secondes qui semblaient durer une éternité passèrent tandis qu'il lui souriait les yeux plantés dans les siens. Les doigts qui maintenaient toujours son menton étaient légèrement rêches contre sa peau, les mains d'un baroudeur. Comme s'il se rappelait soudain de leur présence, il se recula légèrement pour s'en défaire et regarda distraitement ailleurs. Il défit son « cocon » en défaisant ses genoux de l'emprise de ses bras, et soupira légèrement, avant de croiser à nouveau son regard. Les yeux du rouquin brillaient à nouveau de cette malice qui lui était propre.

« D'accord. »

Sa bouche se fendit en un sourire amusé. Il avait tout de même une condition à ajouter. Ce que venait de dire James, c'était inacceptable. Sage ? Quelle horreur ! Quel ennui ! Les gens sages étaient sûrement ce qu'il fuyait par dessus-tout. Il pouvait entendre les bonnes-sœurs de l'orphelinat lui rabâcher ce mot, en vain. Être sage était tout simplement l'une des pire choses qu'il pourrait lui arriver.

« Mais... Sage ? Il fit une grimace de dégoût à ce mot avant de reprendre aussitôt son air malicieux et vint croiser ses bras derrière sa tête qu'il laissa reposer contre la porte derrière lui. Pitié, ne soit pas « sage », il n'y a rien de plus ennuyeux au monde que les gens sages ! »


©junne.

_________________
you can fly
so come with me where dreams are born and time is never planned. Just think of happy things and your heart will fly on wings, forever in Never Never Land! •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Le froid est pour moi...

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Pseudo sur le net : floradaigh


MessageSujet: Re: « stuck with you above the clouds » PETE Dim 11 Déc - 15:50


stuck with you above the clouds
Il ne savait pas pourquoi il ressentait autant de sentiments contradictoires envers le rouquin. Cette envie de le taquiner, d'apprécier la brûlure de ses joues, cette culpabilité qui s'était éprise de lui quand il avait vu l'autre se renfermer sur lui-même. Il n'était pas comme ça, il ne se souciait pas des gens. Il allait où bon lui semblait, libre comme le vent, l'esprit oublieux de toutes ces considérations si propres à l'espèce humaine. Il ne se préoccupait plus des au revoir, des délaissés. La seule personne lui manquant étant sa mère, laissée à Legend. La seule personne qu'il avait du mal à laisser seule, sachant l'abandon dont elle avait été victime par la personne qu'il n'appelait plus "papa" depuis longtemps, par le sien, quand il était parti pour la planète au trésor. Et là, il se préoccupait de quelqu'un d'autre, d'une personne qui lui était étrangère, en soi. Il avait cerné quelques petites manies du steward mais celui-ci restait inconnu, d'une manière générale. James ne voulait pas le blesser, lui qui cherchait à l'accompagner, à l'aider à ne pas angoisser. Il était techniquement à la base de cette mésaventure et cette compagnie lui faisait du bien, il ne le cachait pas. Mais ce besoin étrange, d'activer quelques réactions chez l'autre, cette satisfaction de l'avoir fait rougir plusieurs fois, voulues ou non. Il ne se comprenait pas.

Pourtant, il ne pouvait pas s'empêcher d'apprécier le rose soutenu qui filtrait sur les pommettes du jeune homme. Il ne cherchait pas un contact de ce genre, au fond, mais c'était assez surprenant de voir qu'un seul de ses contacts venait troubler le rouquin à ce point. Ce n'était pas la première fois qu'il lui arrivait ce genre de chose, il avait adoré chasser. Créer une tension, rechercher un challenge, quelqu'un avec lequel il fallait être assidu et tenace. Voir l'autre faire tomber ses défenses, doucement, capituler. Observer la gêne, la timidité sur un visage, dans une posture. Prendre tout le temps qu'il lui fallait pour atteindre son but. Réussir à détruire des barrières linguistiques, morales, ethniques. Il avait fait beaucoup de choses, pas forcément bien, mais il ne regrettait pas. Pourtant, en ce moment précis, il ne souhaitait rien de tout cela. C'était juste quelque chose qu'il ressentait comme oscillant entre l'amusement et la tendresse. Le mot "adorable" aurait voulu franchir ses lèvres mais il se refusait à dire des choses comme ça, cela semblait râper sa gorge comme du verre pilé.

Le steward finit par reculer, tout sourire et cela se propagea à sa propre bouche. James était plus que soulagé de voir les étincelles à nouveau pétiller dans les yeux du roux. Ils allaient continuer à jouer. Il regarda sa montre, lorgnant sur les minutes qui n'avançaient pas si vite que ça. Restait encore un bon moment à passer avant qu'ils n’atterrissent. Pete le dévisagea avec une moue dégoûtée à l'idée de sa promesse d'être sage. « Faudrait savoir... » marmonna-t-il en levant les yeux au ciel. Quand il donnait des informations trop simples, c'était ennuyeux et quand il cherchait la petite bête ce n'était même plus drôle. « Sinon, on peut faire autre chose ? » reprit-il, observant la suspicion dans les yeux verts. « Le jeu des mille questions, je pense que tu dois connaître non ? On pose une question à tour de rôle, n'importe laquelle et l'autre doit y répondre avant de continuer. » Il inspira avant de jeter un coup d'oeil malicieux au rouquin en face de lui. « Prêt à relever le défi ? » finit-il par ajouter, un brin moqueur.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Le froid est pour moi...

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Pseudo sur le net : Mao


MessageSujet: Re: « stuck with you above the clouds » PETE Dim 11 Déc - 19:14

Stuck with you above the clouds
Pete & James
« Sinon, on peut faire autre chose ? »

Pete arqua un sourcil à cette phrase. Autre chose ? Ca n'était peut-être pas plus mal, il n'avait finalement plus tant que ça envie de partager ses précieux bonbons. Il était d'ailleurs, déjà en train de les ranger. Il referma la boîte en ayant pris soin de d'abord se saisir d'un dernier jelly bean, et se dandina légèrement afin de pouvoir la ranger à nouveau dans sa poche, en lieu sur. Il était à nouveau détendu, ou du moins, aussi détendu qu'on pouvait l'être dans un endroit aussi exigu. La conversation avait repris un ton et une tournure qui ne le mettait plus en position d'embarras. Plus de contact physique impromptu et inapproprié avec sa nouvelle connaissance. Au delà de leurs jambes toujours entrelacées, position quelque peu imposée par les dimensions de la pièce. Il essayait du mieux qu'il pouvait de ne pas trop y penser. Dans un coin de sa tête, il savait pourtant exactement le nombre de centimètres qui séparaient son genoux droit de son genoux gauche, et qu'un simple, disons éternuement, suffirait à réduire cette maigre distance à néant. Son regard bifurqua vers le sol, et tomba sur sa propre cravate. Il entreprit de la ramasser et de l’aplatir sur une de ses cuisses tout en continuant de l'écouter, un sourire absent aux lèvres. Le jeu des milles questions ? Évidemment qu'il connaissait. De temps en temps il y jouait avec Poncie. La plupart du temps pour essayer de lui tirer les vers du nez lorsqu'il voulait obtenir une information qu'elle faisait mine de ne pas connaître. Ca pouvait être.. Intéressant ? Ses yeux qui fixaient sa cravate posée sur sa jambe firent la mise au point sur le visage qui se trouvait derrière. Il ne comptait plus le nombre de fois où il l'avait vu à bord. Il s'était déjà posé 1000 questions à son sujet, mais pas à voix haute, et avec comme réponse sa seule imagination. Pourquoi avait-il attiré son attention ? Etait-ce uniquement à force de l'avoir vu à plusieurs reprises ? Non, il se souvenait l'avoir remarqué dès son premier vol. Il s'en souvenait parfaitement car il s'agissait de son premier vol en tant que stewart. Ses cheveux mi-longs attachées à l'arrière de sa tête, il avait pesté bruyamment contre le porte-bagage qu'il n'arrivait pas à fermer. Pete l'avait alors vu, 5 allées de sièges les séparaient. Son expression fermée de passager irrité, mais pas non plus le genre de passager désagréable qui blâmerait l'équipage inutilement. D'ailleurs, une collègue vint l'aider, et il lui adressa un sourire sincère et chaleureux. Ses épaules larges avaient poussé une dernière fois sur le sac qui semblait sur le point de craquer, une mèche s'était détachée de l'élastique. Il était... beau ? Tout du moins, Pete lui trouvait quelque chose de.. spécial. Il lui semblait que ce brun mystérieux avait vécu, vraiment vécu. Qu'il avait une histoire à raconter. Et Pete avait toujours adoré les histoires. Il n'était pas certain de la définition exacte de la beauté, mais selon ses critères, il l'était. Et vu la façon dont Patricia sa chère collègue le dévisageait, il devait l'être selon les critères de pas mal de personnes. Et recroquevillé dans les toilettes de l'avion, il l'était tout autant. Ses yeux clairs croisèrent les siens, et il détourna le regard, gêné. Comme si l'intégralité de ses pensées étaient inscrites en signaux lumineux sur son front.  « Prêt à relever le défi ? » Il se redressa légèrement, un air fier et assuré sur le visage.

« Un défi ? Je suis toujours prêt à relever un défi. »

Ses mains jouaient toujours distraitement avec la cravate qu'il avait posé sur sa jambe, la triturant dans tous les sens, la pliant, dépliant, ou l'enroulant autour de sa main. Il posa son regard sur celle-ci et prit une inspiration, comme pour trouver le courage de parler. Ne pas faire le pitre et parler sérieusement, sincèrement, avec quelqu'un, lui demandait un certain effort. Il fallait baisser un peu sa garde, et dire des choses qui en impliquaient d'autres. Dont celle-ci :

« Tu voyages.. Beaucoup! Tout le temps en fait.. »

Vu la fréquence à laquelle il le voyait à bord des avions Air Legend, il devait sûrement détenir une sorte de records. Il pouvait comprendre, ce besoin d'explorer, cette envie de découvrir, de voir ailleurs, d'aller toujours plus loin, il était poussé par cette même addiction. Mais était-ce vraiment ça ? Ou bien voyageait-il pour le travail ? Recherchait-il quelque chose en particulier ? Suivait-il.. Quelqu'un ? Cette pensée l'irrita intérieurement, bêtement. Il releva la tête et planta son regard dans le sien, comme s'il essayait d'y lire la réponse avant même d'avoir posé la question.

« Pourquoi ? »
©junne.

_________________
you can fly
so come with me where dreams are born and time is never planned. Just think of happy things and your heart will fly on wings, forever in Never Never Land! •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: « stuck with you above the clouds » PETE

Revenir en haut Aller en bas
« stuck with you above the clouds » PETE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» High Definition Clouds by Pablo Diaz!
» F-GSPY leaving the clouds.
» GTA V : probleme installation
» Slot MV2F bloqué en Test Mode
» divers rp de partout, theme "gwen pete un plomb"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A wish your heart makes :: Legend :: Around Legend :: Aéroport de Legend-
Sauter vers: